Landau Dejou transformé en bac à livres.

Petite histoire des jouets Dejou

Les jouets Dejou sont des jouets en bois fabriqués entre 1937 et 1985 dans le Cantal. L’établissement était établi à proximité d’Aurillac. Existant depuis 1872, il produisait des meubles et des ustensiles en bois. Vers 1935, le besoin de diversification conduisit l’entreprise à réorienter une partie de sa production vers la fabrication de jouets.

Photo aérienne en noir et blanc des usines Dejou.

Plus de 370 modèles différents ont ainsi été conçus. Dans un premier temps, ce sont les moyens de locomotion et de traction agricoles puis industriels qui ont fait leur renommée. Ainsi, l’un de leurs jouets les plus célèbres est « l’attelage auvergnat », un char à boeufs fabriqué en 1937.

"L'attelage auvergnat", char tiré par 2 boeufs des établissements Dejou, extrait du catalogue.

Ensuite, le catalogue s’est étoffé avec du mobilier de poupée. On trouve d’ailleurs encore de nombreux lits et armoires dans les écoles du Cantal ou à Emmaüs. Les jouets, de grandes dimensions, étaient livrés démontés et à assembler par les clients. Ils étaient fabriqués en hêtre trempé dans des colorants alimentaires puis polis et cirés, ce qui leur donnait une teinte patinée et cuivrée caractéristique.

Berceau basculant Dejou et son matelas à carreaux rouges, extrait du catalogue.

De 1948 à 1980, il s’agissait de la plus importante fabrique française de jouets en bois. Elle employait en permanence pas moins de 250 employés. Malheureusement, la concurrence du jouet plastique industrialisé étranger n’a pas permis la poursuite de cette activité. C’est pourquoi, désormais, les collectionneurs recherchent activement ces jouets, mais aussi les particuliers pour les remettre au goût du jour. Quelques pièces de ce mobilier revisité sont d’ailleurs visibles sur ce site.

Ce mobilier enfantin peut aussi être détourné de son utilisation initiale. Ainsi, un landau peut devenir un « bac » à livres (albums…) sur roulettes très pratique pour les lectures du moment. Comme il est relativement aisé d’en trouver dans ma région, si vous êtes intéressé, n’hésitez pas à m’envoyer un message.

Spread the love

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *